Contribuer au débat

Apportez votre contribution au débat

Les finances publiques ne sont pas seulement l’affaire des experts, elles concernent tout le monde. Il existe des analyses fort divergentes des facteurs déterminant le plus l’évolution des finances publiques. Par ailleurs, les préférences en matière de politique budgétaire varient grandement d’une personne à l’autre. Nous souhaitons dresser le tableau de ces diverses positions et vous invitons donc à formuler ici votre opinion, et ce conformément aux conditions de la charte. Notre intention est de publier votre opinion et de la mettre en perspective.

Dans le souci de cibler le débat, nous vous demandons dans un premier temps votre contribution sur une seule question. Par la suite, nous élargirons le débat à d’autres thèmes. 

Quelle est votre position sur les règles budgétaires au sein de l’Union monétaire ?

Cette question englobe entre autres les éléments suivants :

  • Pourquoi est-il nécessaire d’avoir des règles budgétaires communes au sein de l’UEM ? (Pourquoi n’est-ce pas nécessaire ?)
  • Quelle est la pertinence des normes de 60 % de dette et de 3 % de déficit en tant que lignes directrices ? Ne faudrait-il pas les remplacer par d’autres règles budgétaires ? Si oui, lesquelles et pourquoi ?
  • Quelle est votre position vis-à-vis de la dette publique ? Quels sont les avantages et inconvénients ou risques ? À partir de quel niveau cela pose-t-il un problème ? Y a-t-il également un niveau minimum en dessous duquel la dette publique ne devrait pas descendre ?
  • Comment les règles budgétaires doivent-elles composer avec les évolutions conjoncturelles et autres développements économiques temporaires ?
  • Les règles budgétaires actuelles sont-elles respectées ou faut-il les ajuster pour qu’elles soient observées plus strictement ?
  • Les règles actuelles sont-elles trop complexes ?
  • Le Comité budgétaire européen estime que seules deux des caractéristiques suivantes des règles budgétaires peuvent être garanties simultanément : applicabilité, flexibilité et simplicité. Ce trilemme est-il inévitable et, dans l’affirmative, comment gérer au mieux ces équilibres ?
  • Faut-il accorder plus d’attention à la concurrence fiscale entre les États membres et, si oui, comment ?

Comment la politique économique doit-elle traiter la question de la soutenabilité budgétaire ?

Cette question englobe entre autres les éléments suivants :

  • Que faut-il entendre par finances publiques soutenables ?
  • Y a-t-il des dépenses qui doivent être considérées comme des investissements dans l’avenir et qui ne doivent donc pas être couvertes par les recettes courantes ? Certaines recettes se font-elles au détriment de l’avenir ? Plus généralement : les règles budgétaires européennes devraient-elles tenir davantage compte de la qualité des dépenses et des recettes publiques et, si oui, comment ?
  • La soutenabilité est-elle une question de justice intergénérationnelle, ou d’autres questions entrent-elles en jeu, par exemple l’inclusion sociale ?
  • Comment les finances publiques peuvent-elles être utilisées comme un instrument de la politique économique, plutôt que comme une simple contrainte pour celle-ci ?
  • Quel est l’impact des développements en matière de durabilité ou de vieillissement démographique sur les finances publiques ? Quel impact les développements technologiques peuvent-ils avoir ?

Comment la politique monétaire et la politique budgétaire doivent-elles interagir ?

Cette question englobe entre autres les éléments suivants :

  • Quelle est votre position sur le financement monétaire et pourquoi ? Par exemple, est-il antinomique ou justement complémentaire à une politique fiscale adéquate ?
  • Comment la politique monétaire influence-t-elle la politique budgétaire par son impact sur les marchés financiers, le marché des changes et l’inflation ?

Comment suivre et analyser au mieux les finances publiques ?

Cette question englobe entre autres les éléments suivants :

  • Quels sont les indicateurs les mieux adaptés à l’évaluation des finances publiques ? Quels indicateurs devraient recevoir moins d’attention ?
  • Faut-il des indicateurs plus simples et plus transparents et, dans l’affirmative, lesquels ?

Charte de modération

Le site www.ccecrb-debat.be est un lieu de débat ouvert à tous les particuliers et autres parties prenantes.

Dans le cadre du débat public, toutes les interventions, quelles que soient leur forme, sont rendues publiques et sont prises en compte dans la rédaction des compte rendus et bilans des débats, dans le plus grand respect du principe de transparence.

À la disposition des particuliers et des autres parties prenantes se trouvent des outils numériques qui donnent la possibilité de déposer des avis ou des questions

Un modérateur vérifie si les commentaires sont conformes à la charte en vigueur avant de les publier sur la plateforme en ligne. Le rôle du modérateur est de garantir la qualité des discussions. Il/elle veille en particulier à ce que les messages jugés inappropriés ou non conformes à la législation en vigueur ne soient pas publiés ou soient supprimés. Il peut également supprimer des passages du message estimés inappropriés ou apporter des modifications mineures (par exemple pour corriger des fautes orthographiques ou grammaticales).

L’utilisation de ces outils implique le respect de la présente charte de modération. Ainsi, veuillez noter que les messages suivants ne seront pas autorisés :

  1. les messages pour lesquels l’auteur n’a pas fourni son nom, son prénom ou pour lesquels l’adresse électronique n’est pas valide ;
  2. les messages qui contiennent des attaques, des insinuations ou des insultes à l’encontre d’une organisation ou d’une personne, notamment si celles-ci sont fondées sur la race, la religion, l’origine ethnique ou l’orientation sexuelle ;
  3. les messages abusifs, obscènes, vulgaires, diffamatoires, haineux, xénophobes, menaçants ou à caractère sexuel ;
  4. les messages non sollicités (« spams ») faisant la publicité d’un site web ou d’un produit ;
  5. le contenu redondant, c’est-à-dire le même contenu posté plus d’une fois par le même utilisateur ;
  6. les messages contenant des informations personnelles (adresses, numéros de téléphone) ;
  7. les messages qui violent les droits d’auteur, la vie privée et le droit à l’image ;
  8. les liens vers un logiciel illégal ou piraté ;
  9. les commentaires sans lien avec le débat en question (hors sujet),
  10. toute contribution signalée comme inappropriée par d’autres utilisateurs, si elle est suffisamment justifiée via le présent formulaire.

Poster ici votre contribution

    * : champ obligatoire